Qu’est-ce que le MLM ?

Le ML quoi ? Que signifie cet acronyme ?

Définition du MLM

MLM : Multi Level Marketing en anglais, ce qui en français se traduit par vente multi-niveau, vente en réseau par cooptation, vente par réseau coopté, marketing relationnel, marketing à paliers multiples, marketing de réseau.

C’est une stratégie de marketing utilisée par certaines entreprises.

C’est une forme de vente directe à domicile ou non dans laquelle des représentants indépendants proposent des produits ou services d’une entreprise à un consommateur final.

L’aspect multi-niveaux fait référence à la capacité de chaque représentant de recruter et de former d’autres représentants pour constituer leur propre réseau, et de gagner une commission sur les ventes de leurs représentants.

Une des entreprises bien connue en France à utiliser cette stratégie, c’est Tupperware : les fameuses réunions Tupperware entre amis.

Le principe : un vendeur de la marque vient faire une démonstration de la gamme de produit devant des futurs clients.

Ces futurs clients peuvent acheter les produits ou non, et s’ils le souhaitent devenir à leur tour vendeur. Pour chaque vente, le vendeur touche une commission.

Avec cette stratégie, l’entreprise peut se passer de publicité, tout se passe par le bouche à oreille. Il n’est pas nécessaire non plus d’avoir des magasins, les réunions se passent au domicile des futurs clients.

Et cerise sur le gâteau, les réunions se programment : à la fin de chaque réunion, une autre réunion est programmée chez l’un d’eux (avec un petit cadeau à la clé pour aider à organiser cette réunion). De nouveaux clients seront donc présents à la réunion suivante.

J’ai décrit ici le principe de Tupperware en particulier.

Principe général du MLM

La stratégie, c’est d’avoir des clients d’un produit, qui satisfait, sont alors les meilleurs vendeurs.

Ils vantent les méritent du produit à leurs amis, à leur connaissances qui convaincus deviennent des clients.

Une deuxième étape, c’est de former et d’encadrer de futurs vendeurs. Un vendeur peut se créer alors un réseau de vendeur et gérer à terme son réseau sans devoir vendre.

En ce qui concerne la rémunération, le vendeur touche une commission sur les ventes qu’il effectue lui-même en direct, mais aussi une commission, moins importante, sur les ventes des vendeurs qu’il a recruté, les vendeurs de son réseua.

Si dans les vendeurs qu’il a formé, un ou des vendeurs souhaitent aussi créer son réseau, c’est une sorte de pyramide inversé qui commence à se dessiner.

MLM illégal ?

Souvent le MLM est connoté négativement.

Il existe de nombreux mythes et idées fausses sur le MLM, y compris sa légalité.

Pour qu’un MLM soit légal, il a besoin de trois choses :

  1. Un produit ou un service de qualité
  2. Le revenu provient de la vente de produits ou de services.
  3. L’accent est mis sur les ventes et pas seulement sur le recrutement.

Un programme qui n’a pas de produit de qualité ou un produit de qualité médiocre, ou qui met l’accent sur la rémunération que l’on obtiendra en recrutant, pourrait être un système pyramidal illégal.

Il ne faut pas se laisser tromper par cette notion de pyramide. Ce n’est pas la forme de l’organisation pyramidale qui la rend illégale.

En fait, la plupart des entreprises ont une structure pyramidale avec un PDG au sommet, des vice-présidents, des cadres moyens, etc.

Ce qui rend un système pyramidal illégal, c’est l’absence d’un produit réel, de qualité ou le fait que les revenus proviennent uniquement du recrutement et non des commissions sur les ventes de produits.

Les entreprises MLM sont-elles prospères ?


Les entreprises de MLM ont une mauvaise réputation parce qu’elles ont un taux d' »échec » élevé. Cependant, il y a beaucoup de désinformation au sujet de ces statistiques.

Premièrement, le taux d’échec des entreprises en général est assez élevé.

Deuxièmement, il est plus facile de quitter une entreprise dans laquelle vous avez investi 50 € que dans laquelle vous avez investi 5 000 €.

Enfin, en raison de la façon dont les MLM sont présentés, beaucoup de gens s’inscrivent pour l’argent rapide, au lieu de faire attention à savoir s’ils aiment le produit ou sont prêts à suivre le plan de marketing.

Ces problèmes ne sont pas de la faute des entreprises MLM. Comme toute entreprise, le succès ou l’échec dépend du propriétaire ou du représentant.

Une entreprise MLM est comme n’importe quelle autre entreprise. Vous pouvez réussir avec une entreprise MLM si vous faites ce qu’il faut pour faire de l’argent.

Bien que la plupart des entreprises MLM ont leurs propres stratégies de marketing, pour réussir, vous avez besoin d’employer le temps, trouver votre cœur de cible, attirer vos prospects et pour au final vendre.

Qu’en est-il de la saturation ?

Une des craintes, c’est de ne plus arriver à vendre le produit à de nouveaux clients, de ne pas trouver de nouveaux clients, car ils auront déjà tous acheter.
Une stratégie que certains utilisent pour recruter est de donner l’impression que si vous n’adhérez pas maintenant, vous allez passer à côté.

Ils vous disent que si vous n’arrivez pas tôt, le marché saturera et, par conséquent, il n’y aura personne à qui vendre ou à qui recruter.

Mais ce mythe est absurde.

Tout d’abord, combien de personnes connaissez-vous et combien achètent des produits dans une entreprise de MLM ou travaillent dans une entrprise de MLM ?

Les chances sont très faibles, ce qui signifie qu’il y a beaucoup de clients potentiels et de recrues.

De plus, chaque jour, il y a des gens qui atteignent l’âge de 18 ans et deviennent des clients potentiels pour votre compagnie de MLM.

Enfin, de nouvelles personnes naissent chaque jour, ce qui signifie que dans 18 ans, il y aura plus de gens à qui vendre et/ou recruter.

L’idée que vous n’aurez plus de clients ou de recrues potentielles, c’est réellement un mythe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *